Le Régiment de Béarn

Reconstitution & histoire vivante

Le Régiment de Béarn

1755

  • 3 mai - Le régiment quitte Brest, en France, avec neuf compagnies à bord de l'Opiniâtre, et quatre compagnies à bord du Léopard
  • 22 juin - Le Léopard arrive à Québec
  • 24 juin - L'Opiniâtre arrive à Québec.
  • 3 août - Les dernières troupes du régiment arrivent à Frontenac via le fleuve Saint-Laurent.
  • 1 octobre - Laissant derrière trois piquets de cinquante hommes chacun, le régiment quitte Frontenac pour hiverner à Montréal.

1756

  • 27 mars - Vingt-deux hommes du Béarn participent à l'attaque du Fort Bull.
  • 16 juin - Le régiment en entier accompagne les régiments de Guienne, de La Sarre et de Montcalm à Chouegen (Oswego) afin de réduire le poste britannique qui s'y trouve. 
  • 27 août - Deux cents hommes du Béarn reconstruisent la route à LaPrairie. 
  • 11 septembre - Le régiment campe à Carillon.
  • 9 octobre - Montcalm passe le régiment en revue, dont les effectifs sont de 512 hommes. On travaille sur le fort. 
  • 17 novembre à février - Les dernières troupes se rendent à Montréal pour hiverner.

1757

  • 18 février - On alloue l'équipement.
  • 25 février - Un détachement du Béarn accompagne l'armée de M. de Rigaud lors d'une attaque sur le Fort William Henry, à l'extrémité sud du Lac George. La mission est un échec quasi total et les troupes retournent à leurs quartiers. Entre autres, un piquet du régiment de Béarn est laissé à Carillon.
  • Août - Montcalm et l'armée attaquent et prennent William Henry, puis retournent à Carillon.
  • Septembre - Le navire Liberté arrive au Canada en transportant des uniformes pour 3 200 hommes.
  • Octobre - Retour aux quartiers d'hiver.

1758

  • 7 juin - Les soldats du Béarn se rendent à La Chine pour réparer la route.
  • 8 juillet - Le commandant britannique Abercrombie échoue dans sa tentative de prendre Carillon. Le régiment passe le reste de l'été à réparer et à construire les remparts et le fort.
  • 1-6 novembre - Le Béarn se rend à Montréal pour hiverner.

1759

  • 31 mars - Un piquet du Béarn accompagne M. de Pouchot à Niagara.
Mai - Toutes les troupes qui ne sont pas avec M. de Bourlamaque à Carill