King's Rangers

Reconstitution & histoire vivante

King's Rangers

Le recrutement de l'unité originale connue sous le nom des King's Rangers se fit le 1 mai 1779 et elle fut active jusqu'en 1784. Le commandant était Robert Rogers, célèbre pour ses exploits durant la guerre de sept ans.

Le second bataillon était en garnison au Fort St-Jean sur la rivière Richelieu au Québec (Aujourd'hui St-Jean-sur-Richelieu). Le commandant du second bataillon était le Major James Rogers, frère aîné de Robert. Le bataillon de James Rogers était très actif dans des expéditions de reconnaissance et de recrutement tout au long de la frontière de L'état de New York, sur les berges du lac Champlain, et dans le futur état du Vermont. Ils participèrent à la prise des fortifications américaines du Fort St-Anne et du Fort Georges, et leur action durant l'attaque sur Ballston, New York permit la capture de prisonniers rebelles. Plusieurs membres du régiment agirent comme espions derrière les lignes américaines, risquant la pendaison si découvert par l'ennemi.

Après la guerre, plus de 200 membres du second bataillon des Rangers, incluant le commandant James Rogers, demeurèrent au Canada. Ils s'établirent aux alentours de Cataraqui (Kingston, Ontario) et la baie de Quinte. Quelques membres des Rangers s'établirent au Québec et certains vers le Haut St-Laurent. Un officier (William Buell) fonda la ville de Brockville. Le caporal Stephen Burrit des Rangers fonda Burrit's Rapids.

Les King's Rangers sont membres de la British Brigade