FAQ

Reconstitution & histoire vivante

Que sont la reconstitution historique et l'histoire vivante ?

La reconstituton historique est une activité éducative durant laquelle les participants tentent de recréer certains aspects d'un événement ou d'une période historiques.

L'histoire vivante est généralement axée sur l'éducation d'un public. Les événements d'histoire vivante n'ont pas nécessairement une reconstitution de bataille, mais ont plutôt pour objet de représenter la vie quotidienne de contemporains. Ces activités incluent des campements militaires et civils. À l'occasion, des narrations ou des mises en scène ont lieu afin d'impliquer le public ou lui expliquer un aspect en particulier. Habituellement, on retrouve aussi des démonstration de cuisine, de fabrication d'objets, des chansons et des activités de loisir, ainsi que des conférences. L'entraînement au combat peut aussi avoir lieu, même lorsque les batailles à plus grande échelle ne sont pas présents.

Le Corps historique du Québec participe tant aux reconstitutions qu'aux manifestations d'histoire vivante, le plus souvent combinés en un seul événement.

Pourquoi le Corps historique du Québec choisit-il de représenter ces événements ou périodes en particulier ?

Le Corps historique du Québec veut offrir au public une expérience éducative qui met en valeur l'histoire de l'est du Canada et du nord-et des États-Unis. Le CHQ a donc choisi de représenter les conflits militaires qui ont forgé l'identité de ces deux nations. De plus, les événements du bicentenaire et les 250e anniversaires à divers lieu historiques ont contribué au choix des périodes et événements.

Le présent focus du CHQ est le bicentenaire de la guerre de 1812-14, et la majorité de nos événements entre 2012 et 2014 sont ds représentations de cette période et de ce conflit. (Voir notre calendrier sur notre Page d'Accueil).


En quoi consistent vos recherches ?

Le Corps historique du Québec encourage vivement ses membres à acquérir le plus de connaissances possibles au sujet du/des période(s) et conflit(s) qu'ils représentent, en plus des caractéristiques inhérentes au personnage qu'ils ont choisi de représenter (ex. soldat, officier, lavandière, femme d'officier, etc.). Nous encourageons principalement l'utilisation de sources premières (objects originaux dans les musées, écrits contemporains, etc.), et les sources secondaires solidement documentées (livres modernes, articles, etc.) comme bases pour développer leur représentation. Les sources sont le plus souvent partagées et discutées parmi les membres, ce qui bonifie la recherche et les connaissance déjà existantes.

Le Corps historique du Québec encourage aussi ses membres à faire de l'archéologie expérimentale, c'est-à-dire d'utiliser des reproductions authentiques d'objets, de vêtements, d'armes ou autres, afin de faire l'expérience de leur usage au quotidien, afin de partager les résultats avec le public, et d'ainsi promouvoir une meilleure compréhension du passé tel que vécu par nos ancêtres.


Quel niveau d'authenticité historique exigez-vous ?

Dans un monde idéal, les personnes qui participent aux activités d'histoire vivante pourraient offrir au public une réplique vivante parfaite du passé. Toutefois, nous savons qu'il s'agit là d'une utopie, même avec les meilleures intentions du monde. Les exigences modernes de sécurité (par exemple, l'adaptation sécuritaire des fusils), la santé, les sensibilités modernes (par exemple, l'utilisation restreinte d'animaux de basse-cour sur les sites), les restrictions d'ordre financier (hélas ! Nous sommes bénévoles et devons payer des hypothèques et voitures modernes), et simplement l'impossibilité pour qui que ce soit de comprendre parfaitement les moeurs des XVIIIe et XIXe siècle: tout cela fait obstacle à une représentation "parfaite".

Chaque groupe d'histoire vivante ou de reconstitution a un degré de tolérance différent à cet égard. La politique du Corps historique du Québec est que tout objet moderne ou incongru devrait être caché au public. Par exemple, nous fournissons généralement une tente près de l'aire de cuisine, lors d'événements, pour que les membres qui désirent ranger leur nourriture dans des contenant moderne (dont la superbe glacière en plastique bleu), puissent le faire de façon pratique sans en faire un anachronisme évident. Le CHQ demande à ses membres d'éviter l'utilisation de tout anachronisme évident (ex. lunettes de soleil ou lunettes modernes en plastique, maquillage, tissus synthétiques, styles de vêtements qui n'auraient pas été portés à la période représentée, ou vêtements inappropriés au statut socio-économique du personnage que vous représentez). Une authenticité historique plus poussée est laissée à la discrétion de chaque membre. Certains membres, par exemple, aiment l'expérience totale, c'est-à-dire dormir sur des paillasses dans leurs tentes, porter des sous-vêtements historiques (en d'autres mots, seulement leur chemise), ou utiliser des techniques de conservation de la nourriture appropriés à la période représentée. Ce niveau d'authenticité, bien qu'apprécié par et intéressant pour le public, n'est pas exigé.


Êtes-vous propriétaires des vêtements et autres objets que vous utilisez lors de vos activités et événements ?

Tous les membres du CHQ sont des bénévoles, et chacun doit se procurer son propre équipement et ses vêtements (le CHQ offre cependant des instructions et de l'orientation pour les nouveaux membres). Le coût dépend largement du choix de la représentation, ce que l'individu est prêt à investir en temps et en argent, et ses habiletés manuelles (ex. habiletés en couture ou en fabrication d'autres objets). Un équipement de base d'un soldat (membre du rang) du 60th Royal Americans, par exemple, peut coûter entre 2000$ et 3000$, incluant le coût du mousquet, mais excluant le coût d'une tente (un autre 500$). Le CHQ sait que plusieurs nouveaux membres trouvent cette somme difficile à gérer tout d'un coup, et peut prêter certains vêtements et pièces d'équipement, s'ils sont disponibles, le temps d'amortir la dépense. Plusieurs entreprises et individus vendent des reproductions de vêtements ou d'objets, mais il faut faire attention, car ce ne sont pas tous qui offrent des articles avec un niveau élevé d'authenticité historique. Le CHQ fournit une liste du matériel requis pour chaque représentation, qui inclut aussi une liste de fournisseurs approuvés.


Certaines de vos activités semblent dangereuses ? Est-ce vraiment sécuritaire ?

Les groupes de reconstitution historique ainsi que les gestionnaires des sites historiques prennent toutes les précautions possibles afin d'assurer la sécurité des participants et du public pendant les activités et événements. Ce qui était chose du commun aux XVIIIe et XIXe siècles semble dangereux aujourd'hui: feux à ciel ouvert, explosifs (poudre noire), mousquets, fusils et baïonnettes. Des consignes de sécurité strictes et complètes assurent la sécurité des lieux. Voici quelques exemples:

  • Chaque arme à silex (ex. mousquet) est minutieusement inspectée par l'officier de chaque unité avant toute démonstration
  • Les feux ne sont permis que dans une aire spécifique de cuisine, qui est installée loin des endroits où dorment les participants, et doivent être contenus (pierres, plaque de métal, ou trou creusé, selon le site), et un seau rempli d'eau doit être gardé près du feu en tout temps
  • Des rondes régulières sont faites toute la nuit afin d'assurer la sécurité du campement
  • Les scénarios de bataille sont planifiés d'avance au moyen d'une rencontre entre officiers, puis d'une explication détaillée aux troupes
  • Les participants mineurs doivent être surveillés en tout temps par leurs parents
  • Des précautions particulières sont prises pendant les journées chaudes (ex. limiter le scénario de bataille et fournir de l'eau supplémentaire)
  • Etc.

De plus, on exige de chaque groupe qu'il soit muni d'une assurance-responsabilité pour tous ses membres, une politique à laquelle adhère entièrement le Corps historique du Québec.


Avez-vous des restrictions quant aux représentations, par exemple, permettez-vous les femmes en tant que soldats ?

L'objectif principal du CHQ est de représenter le plus fidèlement possible la vie aux XVIIIe et XIXe siècles, compte tenu des contraintes modernes et nos connaissance limitées sur la réalité de la vie quotidienne de ces périodes. Nous savons que plusieurs d'entre nous ne représentons pas le soldat ou le civil typique de l'époque: nous sommes trop grands, trop vieux, trop gros, avons trop de dents, ou avons un emploi qui nous exige de couper nos cheveux, ou sommes des femmes qui voulons vivre l'expérience militaire parce que... eh bien c'est si amusant et intéressant !

Nous exigeons de nos membres qu'ils fassent de leur mieux pour "avoir l'air" du personnage qu'ils représentent, par exemple, par le port d'une perruque, par l'achat de lunettes appropriées à l'époque, en cachant toutes les formes féminines (pour celles qui font des soldats), etc. Cliquez ici pour voir des exemples de comment la reconstitution historique peut vous transformer !


Où puis-je vous voir en action ?

Nos membres vivent principalement dans la vallée du Saint-Laurent et au nord-est des États-Unis. Ainsi, nous essayons d'organiser et de participer à des événements assez près de chez nous, surtout à la fin du printemps, pendant l'été, et au début de l'automne. La majorité des sites historiques où sont tenus les événements accueillent aussi leur plus grand nombre de visiteurs à ces périodes de l'année.

Notre calendrier d'événements est disponible sur notre Page d'Accueil.


J'aimerais me joindre à vous. Comment ça marche ?

Vous devriez d'abord lire toute l'information disponible sur ce site Internet et réfléchir à la période ou au sous-groupe que vous désirez joindre. Toutes les descriptions sont disponibles sur la page Activités. (Soyez avisé que pour porter et tirer d'une arme à silex, par exemple un mousquet, vous devez être âgé d'au moins 16 ans, et avoir le consentement écrit de vos parents si vous êtes âgé de moins de 18 ans).

Une fois que vous avez une idée générale de votre représentation, vous pouvez nous contacter directement. Nous pourrons ainsi vous mettre en contact avec un membre du CHQ qui pourra vous rencontrer (géographie permettant) ou vous parler au téléphone, par Skype, Face Time ou autre, afin de répondre à toute question que vous pourriez avoir, et s'assurer que vous êtes bien équipé pour votre premier événement.

Le CHQ comprend que les membres potentiels pourraient vouloir "essayer" l'expérience avant d'investir dans l'achat de matériel ou de vêtements. Nous avons certains vêtements que nous pouvons vous prêter le temps d'un événement, afin de vous permettre de décider si vous voulez poursuivre à titre de participant, ou de simplement rester un spectateur enthousiaste.

Si vous décidez d'officiellement vous joindre au CHQ, on soumettra votre candidature au vote lors de l'Assemblée générale annuelle (tenue chaque année au mois de mars). Vous serez alors accepté comme membre probatoire pendant un an, suite à quoi (et suivant la prochaine AGA), vous serez accepté comme membre à part entière si votre représentation adhère aux normes du CHQ et si vous avez participé à au moins un événement dans l'année précédente.