Civils

Reconstitution & histoire vivante

Civils

Bien que les armées d'aujourd'hui soient dotées d'une logistique d'état complexe, les campagnes des XVIIIe et du début du XIXe siècles dépendaient de nombreux civils pour rendre la vie militaire tolérable et parfois même, plaisante. De plus, on retrouve des civils dans plusieurs théâtres d'opérations rattachés non seulement de façon officielle ou informelle aux armées, mais aussi en tant que réfugiés ou passants infortunés.

Représenter un civil est une expérience incroyablement enrichissante, comme il existe de nombreuses façons de le faire. Le CHQ encourage ses membres qui représentent des civils à faire des recherches approfondies afin de représenter les nombreux aspects de la vie civile reliée à une période, un endroit et un statut socio-économique. 


Civils et la Guerre de sept ans

Des sources premières fiables nous mènent à estimer le ratio de femmes officiellement rattachées aux armées britanniques à entre 1 pour 6 et 1 pour 10 hommes. La majorité de ces femmes étaient des femmes ou filles de soldat employées comme lavandières, infirmières, couturières et cuisinières. En effet, pour plusieurs soldats, l'armée était une affaire de famille. Et si une femme se retrouvait veuve au cours d'une campagne, elle avait le choix de retourner en Angleterre aux frais de la Couronne, ou de se remarier à l'intérieur du régiment de son défunt époux. Des hommes civils étaient aussi rattachés à l'armée, en tant que vivandiers, tailleurs, chirurgiens ou autre.

Bien que moins présentes, certaines épouses d'officiers étaient aussi présentes, amenant avec elles leurs servantes et possiblement leurs enfants.

Enfin, plusieurs colons/habitants étaient pris au milieu du conflit armé en raison de la localisation de leurs demeures. En Nouvelle-France, par exemple, l'armée britannique brûla plusieurs fermes le long du Saint-Laurent, forçant bien des civils à fuir.


Révolution américaine

En plus des catégories de civils susmentionnées, des milliers de réfugiés loyalistes s'ajoutent à la liste des civils impliqués dans le théâtre de la guerre lors de la Révolution américaine. Les historiens estiment que jusqu'à 90 000 Loyalistes durent fuir vers les colonies britanniques au nord (le Québec, l'Ontario, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse actuels).

Un des rôles de l'armée, en particulier des King's Rangers, étaient d'aider les réfugiés au Québec, et d'aiser les familles Loyalistes à fuir ce qui deviendra les États-Unis.


Guerre de 1812

Les nouveaux arrivants qui s'installèrent le long de la frontière entre les États-Unis et l'Amérique du Nord britannique, qu'ils aient été des Loyalistes ou simplement des familles en quête d'une nouvelle terre d'accueil, furent pris au milieu d'un conflit fratricide où plusieurs durent fuir ou vivre dans la peur d'hostilités dans leur jardin. Bien des civils se réfugièrent dans les forts érigés le long des lignes de conflit et furent à la merci des victoires ou des défaites militaires.